Comparatifs Auto

Match Audi RS3 vs BMW M2 Competition

Par

le

Il s’agit de plus qu’un duel. La BMW M2 Competition et l’Audi RS3 ressemble à un essai d’adieu. De plus, les deux sont en fin de carrière et resteront les meilleures compactes hautes performances des dernières années. Les deux disposent d’un moteur sensationnel et de mille manières distinctes de chasser le chrono.

On sait tous que plus la cylindrée est élevée, mieux c’est. Le 6 en ligne de la M2 et le 5 cylindres de la RS3, sonnent et respirent vrai. C’est certainement ce qui se fait de mieux sur des sportives compactes ces derniers temps.

Sautons la partie design et architecture. Notons seulement que la RS3 reste une compacte 5 portes avec une plateforme traction. D’ailleurs, le moteur transversal interdit de disposer d’un vrai « quattro » permanent. La Série 2 quant à elle, est une variante coupé de la défunte Série 1. Il s’agit d’une pure propulsion.

Un M2 à 410 ch !

La fiche technique donne l’avantage à la BMW. La version Competition reçoit le 6 en ligne biturbo 3.0 litres S55, celui du M3 et M4. Ses renforts en carbone sont également repris afin de rigidifier le berceau moteur. La puissance par contre a été réduite à 410 ch par rapport à la M3. Mais c’est toujours 40ch de plus que la Simple M2, et 10ch de plus que la RS3.

Pour Audi, elle est équipée du dernier 5 cylindres au monde : le 2.5 litres TFSI fort de 400 ch. Il est moins puissant et moins coupleux (480 Nm contre 550 Nm pour la BMW). Ceci l’empêche évidemment de tenir tête à la M2. Notons que son moteur-boite est plus massif.

Le Quattro de la RS3 lui permet de prendre les devants côté chiffres. 3 dixièmes de gagnés de 0 à 100km/h (4,1 secondes contre 4,4 secondes). L’écart se réduit par contre en relances à plus hautes régimes, où la M2 fait parler son couple plus costaud. Ça dépend des terrains, les talents différents. Par exemple au volant de la M2, son équilibre de propulsion donne logiquement dans le dérivé de l’ancienne. Elle est un peu délicate parfois. Mais sa direction est bien ferme, les freins faciles à doser et mordants. Ajoutons sa position de conduite, dans les baquets enveloppants hérités de la M4. Davantage qu’à bord de la RS3, son environnement étant plus civil.

N’empêche qu’il y a quelque chose de décalé de manière dont la RS3 exploite 400ch. Elle est ultra-neutre, pas vraiment joueuse, mais le passage de la puissance est ahurissant. Elle prend confiance après quelques tours sur le circuit. On peut également déconnecter les assistances sans craintes (contrairement à la BMW).

Et côté tarif ?

Certain trouveront leur compte dans la polyvalence logiquement de la RS3. Une grosse compacte 5 portes à hayon, contre un coupé. Les tarifs sont plus abordables pour Audi. La RS3 débute à 62.820 € contre 68.000 € de la M2 Competition.

À propos goldcar

Recommandé pour vous

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *